Can Tho, Chau Doc les villes du delta du Mékong

Après Ho Chi Minh nous avons décidé de faire une étape à Can Tho qui est une petite ville au sud du Vietnam dans le delta du Mékong. C’est en fin d’après-midi que nous la découvrons : c’est une ville très calme où il est agréable de se balader sur la jetée le long du Mékong, et sur la place principale se tient un petit marché tous les soirs. Beaucoup de gens y viennent en excursion pour la journée car Can Tho est réputée pour son marché flottant ; nous décidons donc de nous y rendre le lendemain. On se renseigne sur les prix et après avoir fait plusieurs agences qui proposent des tours à 15$ nous avons décidé d’aller négocier directement avec les bateaux le lendemain. Mais le soir on fait la rencontre d’une dame qui nous propose de nous emmener faire le tour en bateau… on lui demande ses tarifs et là elle nous indique le même tarif que les agences ! Nous refusons et continuons notre chemin mais nous sommes loin d’imaginer sur qui on est tombés car elle nous suit et nous propose des prix plus bas. On se dit que voir ça directement le matin est sûrement un choix plus judicieux, nous refusons donc. Nous voici debout à 5h le lendemain pour aller faire notre tour du marché en bateau, ce qui est une première pour nous, et on se réjouit de voir le lever du soleil sur le Mékong. Et devinez quoi : la dame de la veille nous a suivis sans qu’on s’en rende compte pour savoir à quel hôtel nous étions en se disant qu’il était certain qu’on ferait cette balade. Elle nous attend donc devant la porte de notre hôtel. Un peu énervés qu’elle insiste de cette manière on lui dit qu’on ne veut pas et on finit par la surnommer « la sangsue » car elle ne nous lâche vraiment pas. C’était assez incroyable comme scène mais on a fini par bien en rigoler.

On se rend à l’embarcadère et négocions un bateau pour aller voir le fameux marché flottant de Can Tho. Nous ne savons pas trop à quoi cela va ressembler mais c’est bien pour ça qu’on s’y rend, et après un super lever de soleil et une petite heure de bateau on arrive face à plein de bateaux immobiles tous remplis de fruits et légumes. On aperçoit sur chaque bateau un fruit ou un légume hissé en hauteur sur un mât, on comprend alors rapidement que c’est leur façon d’indiquer ce qu’ils vendent. On voit donc les petites embarcations des locaux s’amarrer aux bateaux, négocier et charger le maximum, c’est très sympa à voir et on peut même prendre notre petit déjeuner car des petits bateaux se baladent avec leurs gamelles de soupe de nouilles afin de nourrir tout ce petit monde ! mais le plus improbable c’est que pour cuire la soupe ils arrivent à avoir un petit feu sur leur petit bateau en bois ! Perso je n’y aurais pas pensé. Après le marché on a continué notre petite balade pour aller voir la fabrication des fameuses nouilles de riz qu’on mange si souvent, et donc on vous en dit plus : il s’agit simplement de cuire le riz dans des grosses marmites, d’en faire une pâte puis de l’étaler comme une pizza afin de la laisser sécher au soleil. Une fois sèche ils la récupèrent pour la passer dans une machine pour la découper. Une visite assez intéressante vu le nombre de plats de nouilles qu’on mange depuis qu’on est arrivés en Asie. Ensuite on a repris notre bateau pour aller visiter un jardin d’arbres fruitiers très joli et où on appris comment plusieurs arbres poussent. Après ça nous avons repris notre petit bateau pour remonter le Mekong et rentrer à l’embarcadère, contents de notre petite balade mais surtout d’avoir pu admirer la vie au bord du Mekong et le fameux marché flottant qui vaut vraiment le coup d ‘œil. On quitte Can Tho en début d’après-midi après cette super matinée.

Quand on arrive à Chau Doc il est 18h, on est à 3km du centre ville, il y a des mini-vans mis à disposition par la compagnie pour déposer les gens en centre ville, mais la priorité est aux vietnamiens. On attend une demi-heure pour qu’un mini-van veuille bien nous prendre, on arrive dans le centre ville vers 19h et on se met à la recherche d’un hébergement. Et la galère continue : tous les hébergements sont complets, il n’y en a pas beaucoup, on se fait donc refouler à de nombreuses reprises… et on en a vraiment marre. On finit par croiser un monsieur sympa qui nous propose une chambre à 19$ pour trois : on accepte après avoir négocié à 16$ ; on n’a pas envie de dormir dans notre mini tente à trois. Le lendemain pour cette dernière journée au Vietnam on part se balader dans la ville, mais surtout chercher l’embarcadère pour avoir un bateau qui nous emmène au Cambodge. On se renseigne auprès de plusieurs agences mais les prix proposés sont trop élevés. On finit par trouver l’embarcadère et les prix y sont beaucoup plus abordables. On quittera donc le Vietnam en remontant le Mekong le lendemain à 7h.

Au bord du Mékong à Chau Doc

Pour finir cette journée on décide de déambuler dans des endroits un peu reculés où les locaux n’ont pas vraiment l’habitude de voir des touristes passer, et c’est avec des airs tout étonnés qu’ils nous regardent et nous lancent des sourires suivis d’un hello. Pendant cette petite balade on croise des vietnamiens en train de prendre l’apéro : ils nous interpellent et nous invitent à se joindre à eux. On partagera ce moment pendant une heure mais ils ne parlent pas du tout anglais et la communication est assez difficile, surtout qu’ils ne sont pas à leur première bière ! On rigole, ils nous servent bière sur bière, on n’a même pas le temps de la finir qu’ils nous en ont ouvert une autre… on refuse mais ça ne change rien. Un petit garçon se joint à la table, c’est son grand-père avec qui on boit l’apéro. Le petit garçon d’à peine 4 ans montre une bière de la main à son grand-père : il lui la donne et le petit garçon boit… un peu choqués on se regarde tous les trois mais on ne dit rien. On réussi à s’en aller peu de temp après. C’était sympa mais les gars étaient un peu bizarres, on a préféré ne pas s’éterniser. On poursuit notre promenade et le soir on va manger un dernier petit pho made in the street avant de quitter le Vietnam en bateau le lendemain matin.

Enfant à Chau Doca

Conseils pratiques :

Pour se rendre à Can Tho : nous avons pris le bus de Ho Chi Minh avec la compagnie Futa pour 100000vnd et 4h de trajet.

Pour Chau Doc : nous avons pris le bus de Can Tho pour 10000vnd, la même compagnie et le même temps de trajet.

Pour l’hébergement: À Can Tho nous avons logé à l’hôtel 21, pas loin de la place principale pour 15$ la nuit à trois avec une chambre spacieuse avec un balcon.

A Chau Doc nous avons logé dans un hôtel un peu miteux pour 16$ la nuit après des négociations. On ne vous recommande pas cet hôtel par contre si vous voulez passer à Chau Doc mieux vaut réserver au moins une nuit car il n’y a pas beaucoup d’hébergements.

Pour les visites : A Can Tho nous avons fait un petit musée de l’histoire du Vietnam qui était gratuit mais où il n’y pas beaucoup d’explications en anglais.

Pour la balade en bateau sur le Mekong jusqu’au marché flottant nous avons fait plusieurs agences qui proposent des tours pour 15$. Nous avons donc préféré négocier un bateau à 5h du matin en face de la place principale à l’embarcadère et nous avons réussi à avoir notre balade pour 500000vnd avec la visite de la fabrique de nouilles et le verger. On vous conseille donc de vous lever tôt et d’aller négocier par vous-mêmes, il y a toujours plein de petits bateaux et les tarifs sont beaucoup plus intéressants qu’en agence.

Pour quitter Chau Doc : nous avons pris un bateau pour Phnom Phen directement à l’embarcadère pour 25$ par personne mais la balade vaut le coup. L’embarcadère est un peu galère à trouver : il se trouve juste après le marché. Si c’est fermé quand vous arrivez, n’hésitez pas à attendre devant : les gens sont souvent sur le ponton en bas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *