L’armée en terre cuite « terra cotta warriors »

Pendant notre séjour à X’ian, nous avons donc bien évidemment été voir l’armée en terre cuite, lieu archéologique très réputé en chine et dans le monde entier.

Certains diront que ça n’en vaut pas la peine, que c’est juste des soldats dans des fosses sous des néons. Mais pour nous cette visite à quand même valu le détour !! Même si son prix n’est pas donné, il faut bien ça pour pouvoir continuer toutes les recherches.

Son histoire

C’est le mausolée de l’empereur Qin, bâti à sa demande. On y trouve son tombeau entouré de son armée de soldats en terre cuite qui servent à le défendre dans l’au-delà. Sa tombe se situe à 1,5 km des fosses, elle fut ensevelie pour la dissimuler. Elle n’a toujours pas été fouillée car les chercheurs veulent être sûrs de leur technologie pour pouvoir extraire la momie de l’empereur sans l’endommager. De plus ils travaillent sur l’ouverture de celle-ci afin d’éviter les pièges qui y auraient été installés parce que, selon les dires, elle serait munie d’arbalètes à flèche automatique afin de protéger son corps des pilleurs. D’après l’histoire on trouverait à l’intérieur une reproduction de son empire avec des rivières de mercure. Des études récentes sur le sol de celle-ci ont révélé une concentration de mercure très élevée, ce qui confirme les récits historiques, au-dessus un plafond de perles représentant les constellations. Il est aussi raconté que l’empereur fut enterré avec ses 48 concubines qu’on retrouverait dans son tombeau.

Pour édifier tout ça il aura fallu 36 ans et plus de 700 000 ouvriers, qui se sont sacrifiés après la cérémonie de la mort de l’empereur, et se sont emmurés vivants afin que le secret de ce lieu ne soit jamais divulgué.

C’est donc après plus de 2000 ans que des paysans ont découvert, en creusant un puits, les premières armes et quelques bouts de soldats de cette fameuse armée en terre cuite. C’est à partir de 1974 que les premières fouilles archéologiques ont débuté en commençant par la fosse 1. En 1976 la découverte de la fosse 2 par sondage, puis, un de temps après, celle de la fosse 3.

Il fut classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

Ces fameux soldats

Les soldats ont été construits par assemblage de plusieurs réalisations, et cuits dans des fours à 900°C. Ils furent ensuite peints avec des couleurs minérales qui servaient à les rendre encore plus différents les uns des autres, mais aussi à différencier leur couleur de peau. Mais ces couleurs ont disparu avec le temps, on peut en contempler les restes sur quelques guerriers, mais surtout sur les photos du passé. Ils ont tous des expressions et des visages différents et mesurent entre 1,80m et 2m. Chacun portait des armes mais celles-ci furent pillées ou récupérées par des archéologues pour être analysées et mises en musée. On peut quand même voir qu’ils les tenaient grâce à la position de leurs mains. Après cette étape de réalisation, ils furent installés dans les fosses par grades et par fonctions exercées (officier, arbalétrier, fantassin, chevaux…)

Notre visite


Nous avons commencé notre visite par la fosse numéro 1 qui fait 230m de long et 62m de large et qui abrite l’armée principale. Elle est composée de 11 couloirs, qui font plus de 3 mètres de large. C’est dans celle-ci qu’on peut admirer le plus de guerriers, et où on peut aussi les voir en restauration. Les archéologues doivent fournir un travail dedingue pour tous les remettre en état car beaucoup ont été cassés ou pillés. La fosse est impressionnante avec tous ses soldats, le ressenti de tout le travail qui a dû être fourni, et le passé de cette longue histoire qui a pu marquer le monde car c’est une des plus grande découverte du XX ème siècle, alors que ça a été construit 300 ans avant J-C.

 

 

Notre visite nous a menés vers la partie 2, petite pièce où on peut voir sur la première tranchée des cavaliers entourés de leurs montures. Cette fosse contiendrait 1400 sujets.

Puis nous avons poursuivi la visite avec la partie 3 qui contient des soldats, un char et des chevaux. Les fosses sont toujours en fouilles mais la fosse 3 est surement celle qui a été le moins fouillée pour l’instant, et on peut y voir les fouilles en cours des archéologues.

 

On a fini la visite par le musée qui raconte l’histoire de la découverte et des fouilles. On y trouve aussi des reconstitutions de chars et de soldats.

Petit conseil pratique:

Pour s’y rendre:

Se rendre à la railway station avec le bus 603 1yuan par personne ou à pied environs 3km, puis aller à la station de bus qui se trouve à droite quand on est en face de la gare. Prendre le bus 306 ou 914 ou 915 8 yuan par personne. Ensuite se rendre au terminus se qui prend environs 1 heure ou en taxi se qui coute on ne sait pas combien car on n’en a pas prit mais le bus reste la solutions la plus économique et il sont quand même agréable pour la distance à parcourir.

L’entrée du site coute 120 yuans par personne mais sa vaut vraiment le cout. Un audio guide coute 40yuan langue au choix le chinois ou l’anglais. Un guide coute 150 yuan.

On vous conseille de commencer par la visite du musée qui explique les lieux, comme ça quand vous visitez les pièces vous connaissez déjà un peu de l’histoire. C’est mieux que le découvrir après. mdr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *