Les trains chinois

La story :

Les trains chinois c’est bien, ça permet de faire des kilomètres assez rapidement en voyant du paysage mais surtout de découvrir la vie dans ceux-ci. La story des trains c’est franchement marrant, surtout quand on y passe plus de 12h. Bon, on vous avouera qu’on n’a pas fait les plus grands trajets qui existent, il y en a qui prennent 3 jours. Nous, le maximum de temps qu’on a passé dans un train c’était 17H et c’est déjà bien. Pour résumer, les trains chinois sont bien foutus : on y trouve des box de 6 lits, un petit coin fumeur, des toilettes, des lavabos pour se débarbouiller, et surtout des distributeurs d’eau chaude pour les box de nouilles parce qu’un vrai chinois ne prend pas le train sans ses box qui sont très pratiques pour ce genre de voyage. Comme d’habitude quand on prend le train en Chine, nous attendons dans la waiting room (salle d’attente), car oui ça peut sembler étrange au début mais en Chine on n’attend pas le train sur le quai de la gare. Les portes pour accéder au quai s’ouvrent 30 minutes à l’avance et nous voila alors dans une foule qui pousse de tous les cotés avec leurs valises bloquées entre les jambes d’autres personnes… un sacré sketch ! mais c’est comme ça, les chinois ont toujours envie de rentrer au plus vite, alors que de toute façon les places sont réservées par numéro donc personne ne prendra votre place…

Nous rejoignons notre wagon, puis nous montons à bord. Une fois notre box trouvé on s’installe et on découvre avec qui nous partagerons notre box. Ne me dites pas que vous ne vous êtes jamais dit comme moi quand vous voyez la famille et leur enfant en bas âge arriver « mais pourquoi ça tombe sur moi ?». Malgré sa petite bouille très choupie, j’ai quand même envie de dormir un peu cette nuit ! LolLe train démarre et nous voila partis. Le contrôleur passe pour prendre nos tickets, nous donne une carte, nous en profitons pour avancer un peu les articles du blog, pendant que tout le monde vaque à ses occupations : pour certains ce sera jeux sur le téléphone, pour d’autres ce sera pari sur les cartes, écouter de la musique… Le train sombre dans la pénombre ; à 22h c’est l’heure de dormir pour ceux qui ne dorment pas déjà, l’enfant est pour une fois plutôt calme mais sur le lit du bas une vielle femme ronfle très fort : pas facile de s’endormir, c’est comme ça la vie en communauté ! je révise mon anglais sur mon ebook puis, quand la fatigue pointe le bout de son nez, j’arrive enfin à trouver le sommeil.

Le lendemain, il est 7H et nous sommes réveillés par l’odeur de nouilles qui s’est répandue dans tout le wagon. Pas top dès le réveil, pour nous ce sera madeleines et jus d’orange. Le train se vide au fur et à mesure de son trajet, et nous on attend toujours notre arrêt qui est le dernier. 10H : il ne nous reste plus que 5 heures, mais ça commence à être long ! puis notre wagon est presque vide alors on peut davantage se divertir à regarder les chinois et leurs mimiques. Nous mettons de la musique en espérant que ça nous occupe un peu et que le temps passe plus vite. 11H30 : plus de batterie dans le mac et là c’est vraiment la loose… Les nerfs lâchent, et nous voila à rigoler pour rien, à chanter tout et n’importe quoi, à regarder par la fenêtre et apercevoir les villes qui défilent. 14H30 : ça y est, c’est notre tour ! le contrôleur passe, reprend sa carte et nous donne notre billet : nous sommes arrivés.

Pour conclure :

Les trains chinois sont vraiment agréables pour voyager, toujours à l’heure et très pratiques pour parcourir la Chine. Les billets ne coutent pas très cher. Et la vie à l’intérieur y est très amusante à voir.

Du coté conseils pratiques :

– Il y a plusieurs classes : les hardseating, seating, hardsleeper, softsleeper. Nous avons pris nos trains souvent de nuit et pour des trajets minimum de 12H, donc nous avons toujours opté pour le hardsleeper qui est un bon compromis niveau tarif entre toutes ces catégories. La différence entre le softsleeper qui est la meilleure gamme, est que les box ont 4 lits, et qu’il y a une petite porte pour fermer le box. Les hardsleeper eux ont 6 lits. Du coup on ne peut pas trop s’asseoir sur les lits du milieu et du haut mais en général les personnes du bas laissent les gens s’asseoir à côté d’eux. Il n’y a pas de porte mais ce n’est pas très dérangeant et les matelas sont un peu durs, mais c’est quand même vivable.

-Pour prendre un ticket de train, il faut se rendre dans les « train ticket office » qui ne font que ça. Pas facile de trouver des gens qui parlent anglais et si vous en trouvez, souvent ce sera facturé plus cher. Alors on vous conseille de demander avant de vous y rendre, à votre auberge ou à quelqu’un qui parle anglais de vous écrire sur un petit papier en chinois ce que vous voulez réserver, la destination, la date, la catégorie.

-Une fois tout ça fait, vous aurez en main votre petit ticket de train. Il ne reste plus qu’à déchiffrer tout ce qu’il y a écrit dessus. On vous a fait une petite photo qui pourra vous aider à mieux comprendre tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *