Nha Trang, la station balnéaire des russes

Nha Trang nous a laissé un avis mitigé…

Pour la rejoindre nous prenons un bus de nuit de Hoi An pour Nha Trang, il est 17h30. Cette fois on ne met pas nos sacs en soute, il n’y pas de place : ils sont tous entassés à l’arrière du bus parce que dans la soute il y a une moto et plein d’autres colis. Sur la route on fera de nombreux arrêts pour charger des sacs de riz, des pneus et toutes sortes de choses… et quand il n’y a plus de place ils chargent le toit. On rigole en observant la scène par la fenêtre. Le trajet défile, heureusement on a de la wifi pour nous distraire, mais on a des places à côté des toilettes, on vous laisse imaginer qu’il y a mieux ! Vers 21h30 on fait une petite pause pour manger, puis quand on remonte dans le bus les lumières s’éteignent : c’est l’heure de dormir. Quand le sommeil pointe le bout de son nez il est minuit, je m’endors bercée par la route.

Plage de Nha Trang au levé du jour

Après quelques heures de sommeil les lumières se rallument, j’ouvre les yeux : il fait encore nuit dehors. Je me dis qu’on fait une pause mais en fait non, on est arrivés à Nha Trang, il est 4h30 du matin. On descend du bus la tête un peu dans le cul, on récupère nos backpacks et fumons une clope en admirant les gars du bus remonter la moto qui était en soute. On se fait aborder par plusieurs personnes pour des hôtels, ils veulent nous faire payer la nuit 5$ par personne, on refuse. Après avoir discuté avec un jeune couple de suisses à qui appartient la moto, on se met en route pour découvrir la ville. On ne veut pas prendre de chambre d’hôtel trop tôt pour ne pas payer la nuit, et c’est donc au bord de la plage qu’on se pose pour regarder le soleil se lever.

C’est bien aussi de voir une ville émerger de la pénombre ; à cette heure là, quand on arrive sur la plage, il n’y a que des vietnamiens : beaucoup font leur sport matinal : de la course, de la muscu sur des machine au bord de la plage ou même des cours d’aérobic pour les filles. Ils sont motivés les vietnamiens : le matin avant d’aller au boulot en Asie en général les gens se lèvent très tôt. Nous passons donc une partie de notre matinée à les admirer dans leur train-train quotidien. Après avoir regardé le soleil pointer le bout de son nez on part de la plage pour prendre un petit déjeuner ; on re-croise le couple de suisses qui n’arrive pas à démarrer leur moto, on va les aider, ils n’y connaissent pas grand-chose. Après avoir vérifié un peu tout, Zobouille et Tom décident de démarrer la moto à la poussette : ça démarre :ils peuvent repartir sur leur route. J’espère qu’ils n’auront pas trop eu de galères par la suite. Après ça on va se prendre un petit déj qui s’éternise un peu autour de longues discussions avec notre nouveau compagnon de route Tom. On se met à la recherche d’un hébergement : on trouve une gest house pas chère puis on va à la découverte de la ville et de ses alentours. Ici l’ambiance est bizarre, les locaux sont moins souriants et tout est fait pour les russes : les menus sont écrits en russe, il faut demander un menu en anglais et on nous aborde même en nous parlant russe. Ca nous fait tout drôle, on pourrait presque croire qu’on a changé de pays. Il est midi et à cette heure-ci la ville a changé comparé à ce matin : il n’y plus beaucoup de vietnamiens, les russes sont sortis de leurs hôtels de luxe et ont envahi les rues. On part à pied visiter un temple bouddhiste où se trouve un grand Bouddha allongé : il est magnifique, sa tête est tellement belle et sereine ! On continue à gravir le temple : tout en haut se trouve un énorme Bouddha qui surplombe la ville, assis sur sa fleur de lotus, le panorama qu’on a de là-haut est magnifique, ça vaut vraiment le détour. Sur la route du retour on s’arrête à une cathédrale assez jolie puis nous rentrons.

Le lendemain on part faire notre journée bateau : on commencera par visiter un aquarium vraiment pas terrible où les poissons et les tortues sont entassés, ça nous fait un peu mal au coeur. Ensuite le bateau nous dépose sur une petite plateforme pour faire du snorkeling, on prend des masques et on saute à l’eau ; il y a un nombre de poissons impressionnant : on passe 1 heure dans l’eau à regarder les coraux et tous les poissons de toutes les couleurs, des bleus, des zébrés et même des nemo lol. On voit les mêmes que ceux qu’il y avait dans l’aquarium ! autant vous dire que si on avait su on ne serait pas rentrés dans l’aquarium, mais ils prévoient bien leur coup. Après cette première session snorkeling qui m’a complètement conquise c’est l’heure de manger sur le bateau. Ils installent une grande table et on mange tous ensemble, l’ambiance est sympa. Après ça notre super animateur alias sexy boy nous fera un petit karaoké qui nous fera bien rire. Puis le bateau jette l’encre en plein océan et si on saute du haut du bateau on a le droit à l’apéro dans l’eau. C’est sans hésiter que nous sautons tous les trois pour rejoindre le bar flottant, et c’est autour de plusieurs sangrias qu’on prendra un apéro mémorable. Apres avoir fini les bouteilles, nous partons sur une île pas très loin pour un petit arrêt d’une heure avec au programme bronzette et baignade. C’est la fin de la journée bateau, on a vraiment aimé le snorkeling et l’ambiance festive du bateau qui nous aura fait passer des moments inoubliables. On réserve des billets de bus pour le lendemain matin et nous finissons notre soirée dans un bon petit restaurant tenu par un expatrié savoyard.

C’est la tête remplie d’images de poissons magnifiques et de cette journée bateau qu’on quitte Nha Trang. Comme vous avez pu le comprendre, nous n’avons pas trop aimé la ville qui est une grosse station balnéaire où poussent des complexes plus fous les uns que les autres qui bousillent les côtes, mais nous avons beaucoup apprécié notre journée boat trip qui nous a fait vivre de très beaux moments.

Quelques conseils si vous aussi vous passez à Nha Trang :

Pour le trajet : nous avons pris un bus de nuit de Hoi An à Nha Trang : 220 000 vdn par personne. Le bus de nuit arrive très tôt le matin. Ce n’est pas un problème mais à savoir quand même.

Pour quitter Nha Trang nous avons pris un bus à l’agence «the sinh tourist» pour Dalat à 90 000 dong.

Pour l’hébergement : il y a plusieurs gest houses : nous avons dormi à Phuc Loc Canh gest house pour 11$ la nuit pour deux. Elle se situe à 200 mètres de la plage. Bon, la famille qui tient la gest house est un peu spéciale, pas très accueillante mais pour une ou deux nuits ça suffit largement. Il y a une salle de bain avec de l’eau chaude et un petit balcon pratique pour sécher le linge.

Pour les visites : il y a le temple du Bouddha qui se situe à deux ou trois kilomètres à pied. C’est un joli temple avec des Bouddhas très impressionnants : à voir si vous êtes dans le coin. L’entré est gratuite.

Il y a aussi la cathédrale qu’on peut visiter sur la route du temple, elle n’est pas très impressionnante mais elle vaut un petit coup d’œil.

Il y a aussi une petite cité géologique juste après le pont de NhaTrang avec des temples anciens qui est sympa à visiter, les temples sont vraiment anciens. L’entrée coûte 15 000 dong.

Vous pouvez aussi faire une excursion en bateau : on a pris notre ticket à l’agence « the sinh tourist » à 7$ plus l’aquarium à 90 000 vdn qui ne vaut vraiment pas le coup surtout quand on sait qu’après on fait du snorkeling où on voit autant de poissons ; le repas est compris, il faut payer pour rentrer sur la dernière île 30 000 vnd mais si vous passez dans un gros groupe ça passe sans payer…lol

Pour les repas: nous avons testé un restaurant savoyard un peu cher comparé aux restaurants vietnamiens, mais parfois manger européen ça fait du bien, puis le restaurant est très bon ; on peut même y trouver une tartiflette, un cordon bleu juste trop bon fait maison, les plats sont très copieux. Mieux vaut avoir bien faim pour y aller. Le restaurant s’appelle le refuge il se trouve au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *