Notre arrivée à Kolkata Calcutta

Pour arriver à Kolkata nous avons repris le train et la galère a repris son cours. 😀 Nous avions déjà eu du mal à réserver ce billet : on avait demandé à notre chauffeur de taxi de nous déposer à la gare mais celui-ci ne voulait pas. Il nous a dit que c’était plus simple de le prendre de l’hôtel mais nous ne voulions pas qu’il touche une commission et qu’on paye plus cher nos billets, donc forcément nous étions un peu réticents et sur nos gardes. Après de longues minutes de discussion et de réflexion, nous avons fini par accepter, et après nous être renseignés, nous n’avions pas payés plus cher que prévu nos billets. Bref, le début de ce périple s’annonçait déjà difficile.
Après de longues heures d’attente et de doute sur l’obtention de ces billets qu’on dû payer en avance, nous avons fini par les avoir en main propre, Alelluia !!!! Mais la galère ne s’est pas arrêtée là… comme toujours en Inde, nous ne trouvions pas notre train. Après avoir demandé conseil à plusieurs personnes, un jeune Israélien nous a interpellés en nous voyant un peu égarés, et nous a demandé où nous allions. Par chance lui aussi prenait le même train que nous. Il nous a donc annoncé que, comme d’habitude en Inde, le train était en retard de 1 heure et nous a proposé de l’attendre avec lui. On lui a donc offert une cigarette qu’il s’est permis de fumer dans la gare alors que c’est interdit ! Mais il avait eu l’autorisation des gardes car il était plâtré après un accident de moto au Rajasthan. Il avait donc été forcé d’écourter son séjour en Inde et de payer un chauffeur de taxi afin qu’il porte son sac de voyage et le transporte jusqu’à Varanasi. Ceci nous a sauvé la mise car vu son entente avec les gardes, ils ont prévenu son chauffeur que le train avait changé de quai.
C’est là que quand nous sommes arrivés sur le bon quai. Le train était déjà en gare près à partir ; c’est donc avec beaucoup de chance que nous avons eu ce fameux train. La galère a continué car pendant les 14 heures de trajet qui se sont transformées en 16 heures, Zobouille était malade et a donc passé sa nuit aux toilettes… ! on vous passe les détails… :mrgreen: de plus, quand on prend un train de 14 heures, après 15 heures de trajet on a commencé à se demander si on y arriverait, ou même si on n’avait pas loupé l’arrêt…

 

Enfin, après ce périple, nous sommes arrivés à Kolkata dans sa marée humaine. Nous les deux petits bretons qui sortent d’une petite ville, Brest et ses 150 000 habitants, nous n’avions jamais vu ça !!! C’est comme si tout Brest était réuni à la gare, c’était dingue !!

Nous avons pris un taxi pour arriver au centre ville, et commencé à nous chercher un hôtel. Nous avons atterri au Neelam hôtel sur les recommandations du routard car tout les hôtels bon marché étaient complets. Mais si vous passez par là, on vous recommande d’aller voir au Galaxy hôtel, ça vaut vraiment le coup, et c’est pour ça justement qu’il était complet quand nous y sommes allés !!

 

Après avoir posé nos affaires, nous avons décidé d’aller manger un petit bout histoire de reprendre un peu de forces. Nous sommes retrouvés au Blue Sky Café, petit restaurant qui ne paye pas de mine de l’extérieur mais on y mange très bien de la nourriture continentale comme asiatique et tout est bon. Il propose aussi une wifi gratuite qui marche bien, ce qui est très pratique des fois. Le personnel y est agréable, souriant et très gentil.

 

C’est aussi un super lieu pour faire des rencontres, c’est là que nous avons rencontré 2 québécois Pierre et Ovidui, qui étaient en voyage pour 7 semaines en Inde. Pierre qui était un peu plus âgé qu’Ovidui avait déjà beaucoup voyagé en Asie et a pu nous donner pas mal de conseils sur les pays que nous allions traverser. Ils étaient tous les deux passionnés de photographie, et nous ont donc montré un peu des clichés qu’ils avaient tirés dans la journée. Ovidui est un jeune photographe très talentueux ; ses photos sont magnifiques. On vous conseille d’aller jeter un coup d’oeil sur son Instagram : oviduizaharia. C’est aussi un vendeur d’appareil photo au Québec. Nous lui avons raconté mes péripéties avec mon reflex en arrivant à Delhi (et oui parce que Nalenouille est vraiment maladroite parfois) : quand nous sommes descendus de l’avion et que nous sommes arrivés à l’immigration pour avoir notre E-visa j’ai dû sortir de mon sac les papiers nécessaires. Dans ma précipitation j’ai malencontreusement fait chuter mon Canon qui est tombé sur l’objectif et a littéralement explosé. Je vous laisse imaginer notre état, car sans mon reflex mes photos pour entretenir ce blog était donc compromises. Il ne nous restait plus que mon Iphone 6. C’est donc gentiment qu’Ovidui nous a conseillé sur un appareil photo, après lui avoir expliqué que celui-ci était trop lourd pour notre voyage et que nous n’avions pas un gros budget pour ça. Mais ça nous tenait à coeur de ramener des beaux clichés. Il nous a donc dit que lui avait utilisé le Sony A6000 avant d’avoir l’argent pour s’offrir un très bon appareil, et qu’au niveau du rapport qualité prix c’était un bon compromis.
Après s’être renseignés un peu sur celui-ci, nous sommes allés voir dans les boutiques pour se le procurer. Ce ne fut pas une simple affaire car nous ne voulions pas le commander et le payer en avance. Nous avons donc fini par le trouver et nous l’offrir. Nous en sommes très satisfaits. Ce petit hybride tout léger et très compact a une qualité photo meilleure que mon reflex qui avait 4 ans car c’était mon cadeau d’anniversaire pour mes 18 ans. Alors si vous aussi vous partez pour un long voyage et que le moindre poids est compté dans votre sac, mais que vous êtes un geek un peu comme Nalenouille, je vous recommande cette petite merveille.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *